Wanted Concert utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale. En savoir plus.

Groupes & Artistes Death-doom

Artistes prêts à se déplacer pour vous !

Le death-doom, parfois écrit death/doom, deathdoom ou doomdeath, est un sous-genre musical extrême du heavy metal. Il se caractérise par un tempo lent et d'une atmosphère et humeur pessimistes dérivées du doom metal, accompagnés de grunts et d'un double kick dérivé du death metal. Le genre émerge au milieu des années 1980 et se popularise modérément pendant les années 1990, mais s'efface peu à peu pendant le XXIe siècle.

Artistes Genre
A B C D E F G H I J K L M N P R S T W Y Z
ABCDEFGHIJKLMNPRSTWYZ
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

DécouvrezANOTHER AGE

Another Age

Another Age c’est un mélange de Power Métal, de Metal progressif et de multiples influences qui donnent lieu à une atmosphère unique, résultant de l’envie, de l’énergie et du talent fourni par les membres du groupe jouant avec passion.

En savoir plus

Concerts


Aucun concert à venir,
faites une demande :

Demandez un concert

Demande de concert

Votre artiste préféré est demandé dans votre ville pour un concert. Vous souhaitez le voir en représentation, alors adhérez à la demande.
Si vous ne trouvez pas votre ville ou votre artiste préferé, publiez une demande et informez vos amis!
Plus vous serez nombreux et plus vous aurez de chance de le voir en concert dans votre ville.

Malted Milk & Toni Green

Malted Milk & Toni Green

Sète

La diva de Memphis Toni Green et Malted Milk, le groupe français le plus groove du moment, unissent leurs forces dans une collaboration détonante pour délivrer un album aux couleurs bluesy-funky imparables. Le disque soul de cette rentrée !

Originaire de Memphis où elle a longtemps oeuvré dans l’entourage du grand Isaac Hayes, Toni Green a connu des débuts musicaux précoces : « Mon père était musicien et tout le monde venait répéter à la maison. Les Bar-Kays, les Mad Lads, tout ce que la ville comptait de musiciens. » Après avoir fait ses gammes au sein des Imported Moods, un ensemble vocal torride comme les aime sa ville, Toni rejoignait l’écurie du producteur de légende Willie Mitchell, aux côtés d’Al Green, Ann Peebles, Otis Clay ou Syl Johnson. Protégée d’Andrew Love des Memphis Horns, fidèle de Marvell Thomas (le fils de Rufus et frère de Carla, deux stars associées au prestigieux label Stax), elle a tourné abondamment avec Luther Ingram et les Doobie Brothers avant de se faire un nom dans l’univers des studios new-yorkais. Choriste recherchée pour sa maîtrise des harmonies vocales, elle a pu côtoyer Dennis Edwards, Betty Wright, Millie Jackson, Luther Vandross, le SOS Band, ou encore le groupe Con Funk Shun.

Participer

Merzhin

Merzhin

Montpellier

2016, Merzhin entre dans le club très fermé des groupes encore en activité après 20 ans de carrière et nous offre "Babel" comme une manière de dire "j'ai 20 ans, je n'ai plus rien à prouver et encore beaucoup à dire".
Comme si le groupe avait pris un recul gigantesque sur la vie, sur la condition de l'homme avec ses peurs, sa relation à l'autre ("A travers toi"), ses contradictions, son infamie ("La planète", Apocalypolitico") et ses dangers. Babel s'écoute comme on lirait un carnet de voyage initiatique.

Les musiques sont brutes et rugueuses comme jamais ("La traque"), et tout aussi paradoxalement, les textes sont emplis d'une philosophie et d'une sagesse peu communes ("Conquistador"). On sort de cet album avec l'impression d'avoir été au cœur d'un rite chamanique au mezcal.
Avec ce 6ème album le groupe se livre en profondeur, et n'hésite pas à lever le voile sur ses modèles et ses inspirations ("Muhammad Ali"), mais également sur les difficultés et nos démons tel un prisme ("Babel"). L'écriture est léchée et quasi cinématographique ("Be Bope Lula").
C’est à se demander si, comme l'évoque la pochette de l'album, ce disque n’a pas pu être conçu tel un labyrinthe, sollicitant de nombreuses écoutes avant d'en saisir avec précision l'ensemble des subtilités, la portée réelle des images et les nuances des métaphores.
Merzhin a 20 ans et continue pour autant à évoluer et à se bonifier. Les tournées aux quatre coins du monde et le millier de concerts n'ont pas eu raison du groupe. Au contraire, ils n'ont fait que renforcer sa détermination, son esprit d'indépendance, et sa soif de liberté. Le discours est clair: "Ouvre les yeux, prends conscience des absurdités du monde et bats-toi pour en défendre la beauté".
Merzhin, plus que majeur, est aujourd'hui une entité revendiquant mieux que jamais un point de vue et un regard sur le monde. L'oeil ornant la pochette du disque est bel et bien là pour le rappeler. C'est résolument plus qu'un groupe de rock, il en a le fond, la forme et encore mieux ("La Planète")

Participer

Le duo presque classique

Le Duo Presque Classique

Sète

Fredo joue de la guitare comme un orchestre. Kif joue de plein d’instruments incongrus: organetto, monocorde de Poussot, mandoline, nickelharpa, la scie musicale, clavietta, toy piano, ukulélé…
Bien qu’ils ne soient jamais allés au conservatoire, ils revisitent des tubes de la musique classique. Avec un son minimaliste unique et personnel, ils abordent ce répertoire souvent élitiste, comme de la musique populaire.
Pour les connaisseurs mais surtout pour les profanes !!!
Un album en préparation pour fin 2017.
Disponible à partir de janvier 2018

Participer

Mooon

Mooon

Montpellier

Mooon vient de la lune.

Binôme excitant et mystérieux, on n’en saura pas beaucoup plus sur eux, sauf qu’ils défendent une certaine idée de la touche française, entre Moon Safari et Le Voyage dans la Lune. De leurs expéditions cosmiques, ils ramènent une pop stellaire grandiloquente et psychédélique, pleine de sonorités et d’arrangements évocateurs des musiques électroniques des années 70. Cette pop cinématique un peu baroque, faite de basses scintillantes, de batteries démesurées et de nappes lactées nous invite à léviter.

Les morceaux de Mooon ne sont pas compilés sur des albums. Ils sortent seuls, tels des étoiles filantes musicales. Après la sortie de leurs 2 premiers titres début 2015 sur le label microqlima et de Modernist Architecture en avril, Mooon lance en cette fin juin Imaginary Road, une chanson pour danser des slows tout l’été. C’est la première fois que le groupe chante, accompagné pour l’occasion par la voix lactée de Pola A, dans un morceau avec une basse saturée qui donne l’irrésistible envie de galocher jusqu’au bout de la nuit.

Mooon accompagne la sortie de chacun de ses morceaux d’un clip au visuel fort. La réalisation de celui d’Imaginary Road est confiée à Maxime Potherat (qui avait déjà fait le clip très remarqué de Neptune). Pour illustrer cette chanson, il filme la rencontre entre Charlie Joirkin et Isham Conrath, de leur premier regard jusqu’à leur étreinte passionnée.

Participer